Certificat d'études supérieures en information documentaire (CESID)

Description
Identification
Type d’entité:Collectivité
Forme(s) autorisée(s) du nom:Certificat d'études supérieures en information documentaire (CESID)
Autres formes du nom:CESID
Description
Dates d’existence:1987 - 30.08.2009
Histoire:
Descriptif :
Un programme de formation continue sur 2 ans :

Pour faire face aux importantes mutations subies ces dernières décennies par les bibliothèques et les centres de documentation :
•S'initier aux techniques de préservation des collections traditionnelles
•S'adapter à l’évolution des moyens et des techniques de l’information documentaire
•S'adapter aux comportements et aux besoins des utilisateurs
Approfondir les connaissances pour :
•Occuper des postes d’encadrement dans les bibliothèques et les centres de documentation
•Conduire des projets, concevoir et administrer des bases documentaires, concevoir et faire évoluer des systèmes documentaires
•Concevoir, organiser et gérer de vastes bibliothèques numériques

Introduction:
Les bibliothèques et centres de documentation ont subi au cours des dernières décennies d’importantes mutations. Les collections traditionnelles – imprimés, manuscrits, iconographies etc. – restent quantitativement les supports les plus abondants qui doivent faire l’objet de mesures de préservations spécifiques. Mais l’informatique, notamment les bases de données et les réseaux, sont aujourd’hui les outils de travail quotidiens des professionnels de l’information, tous les types de documents sont désormais disponibles sous forme numérique : textes, images, sons, multimédia. Certains volets de la communication scientifique ont totalement basculé vers le numérique, comme les périodiques électroniques en sciences exactes et en médecine. Nombre de textes anciens (patrologies, littérature classique par exemple) peuvent être consultés sous forme électronique.
C’est donc tout le processus de la communication scientifique qui est modifié par les nouvelles technologies. Le mouvement touche également le monde de la lecture publique où les ressources d’Internet constituent, comme ailleurs, l’extension naturelle des collections matérielles. La maîtrise des technologies de stockage, de traitement et de diffusion de l’information permettra donc de définir une politique documentaire de l’information scientifique, technique, économique et culturelle. L’aspect hybride des bibliothèques contemporaines modifie les comportements et les besoins des utilisateurs.
C’est pour répondre aux besoins d’une formation universitaire adaptée à cette évolution qu’à la demande des cantons romands l’Université de Genève, en collaboration avec la filière en information documentaire, actuellement intégrée dans la HEG-GE, a institué le CESID en octobre 1987. Reprenant dans leurs grandes lignes les orientations définies par le "Rapport final de la Commission fédérale pour la coordination dans le domaine de la documentation scientifique" (Rapport Schneider, 1982), les auteurs du programme ont retenu 3 domaines principaux d’enseignement :
•Les sciences de l’information
•Les technologies de l’information
•La gestion, l’administration et le droit
Le contenu des enseignements est régulièrement mis à jour et adapté à l’évolution très rapide des moyens et des techniques de l’information documentaire.

Objectifs:
Les bouleversements subis par les bibliothèques et les centres d’information documentaire ont des conséquences importantes quant à leur organisation.
Les cadres de ces institutions doivent :
•Appréhender ce nouveau paysage de l’information
•Etre capables de conduire des projets
•Concevoir et administrer des bases documentaires
•Elaborer des produits à l’intention des publics variés qu’ils servent
•Concevoir et faire évoluer des systèmes d’information
•Analyser et évaluer les systèmes et les produits documentaires
•Effectuer des études d’opportunité
•Quantifier les données à traiter
•Définir les fonctionnalités d’un système et étudier les solutions logicielles disponibles ou à créer
L’arrivée massive des documents électroniques a aussi pour conséquence que le droit de l’information a également évolué de façon profonde.
L’enseignement du CESID est de niveau universitaire et vise, comme tel, à donner des connaissances assez générales d’un caractère plus scientifique qu’immédiatement pratique et susceptibles d’une adaptation qui doit se faire de cas en cas par les participants eux-mêmes. Ceux-ci n’attendront donc pas du corps enseignant du CESID des services que l’on demande à des consultants chargés de résoudre les problèmes spécifiques qui se posent dans un contexte professionnel, mais de la formation de haut niveau scientifique requise des responsables supérieurs dont ils ont besoin.
Le CESID a pour objectif, sur la base de trois volets principaux – sciences de l’information, informatique, gestion et droit – de former des collaborateurs appelés à des fonctions d’encadrement, de direction d’une équipe ou de gestion de projet dans le domaine de la bibliothéconomie et des sciences de l’information. Les participants pourront aussi être les interlocuteurs compétents des informaticiens, ainsi que des fournisseurs de matériels et logiciels.

Public:
Le CESID a été intentionnellement créé et conçu pour accueillir deux catégories de personnes:
- D’une part, les titulaires d’un diplôme de formation professionnelle en information documentaire (HEG-GE ou titre jugé équivalent).
- D’autre part, les porteurs d’une licence d’une université suisse ou d’un titre jugé équivalent ; ces derniers suivent, en plus et au cours du premier semestre, une formation complémentaire leur permettant d’acquérir les connaissances de base en bibliothéconomie.
Grâce à une formation commune, les étudiants du CESID, les titulaires d’un diplôme de formation professionnelle et les diplômés universitaires pourront élargir leurs horizons respectifs.

Profils professionnels Eu égard à la formation initiale des bibliothécaires diplômés et des différents licenciés, deux profils professionnels principaux se dégagent après l’obtention du CESID :
a) Celui où la formation biliothéconomique est prépondérante.
b) Celui où les connaissances dans un domaine des sciences humaines ou des sciences exactes sont complétées par des connaissances bibliothéconomiques ; ce second profil devrait conduire à la formation de cadres particulièrement aptes à l’analyse du contenu des documents.
Les diplômés du CESID pourront ainsi être appelés :
•A occuper des postes d’encadrement dans les bibliothèques et centres de documentation, à cerner le rôle de ces bibliothèques, scientifiques ou de lecture publique, et à définir les moyens (techniques, financiers et en personnel) propres à réaliser les objectifs à atteindre.
•A participer à la conception et à la gestion de base de données documentaires, de banques d’informations, non seulement bibliographiques, mais aussi d’objets (catalogues de musées, recensement architectural, etc.) ou de faits (données factuelles, textuelles, etc.), comme par exemple de bases de données bibliographiques spécialisées, de bases de données d’images documentaires de documentation scientifique ou iconographique, de bases de données textuelles (juridiques, économiques etc.).
•A concevoir, organiser et gérer de vastes bibliothèques numériques comprenant des périodiques électroniques, des textes numériques, de l’iconographie, etc. ; à concevoir et lancer des campagnes de numérisation ; à porter un regard critique sur cette nouvelle offre ; à appréhender les nouveaux modèles d’édition scientifique (OAI – Open Archives Initiative, Budapest Open Access Initiative, Sparc-Scholarly Publishing and Academic Ressources Coalition, etc.).
•Pour les universitaires, à appliquer leurs connaissances spécifiques dans l’indexation et la recherche d’informations.

Partenariat:
Responsables de la conception et de la réalisation du diplôme en information documentaire :
4 facultés universitaires :
Faculté de droit
Faculté des lettres
Faculté des sciences
Faculté des SES Haute école de gestion (HEG-GE), Filière en information documentaire
Les milieux professionnels de l’information documentaire

Direction :
Le programme de formation continue en information documentaire est dirigé par un Comité scientifique constitué de quatre professeurs d’université désignés par leurs facultés respectives, de deux représentants de la HEG-GE désignés par celle-ci, d’un représentant de la Conférence universitaire de Suisse occidentale (CUSO) désigné par celle-ci et d’un représentant des milieux professionnels intervenant dans le programme d’études.

Programme :
La formation est divisée en 5 modules répartis sur 4 semestres. Elle comporte au minimum 600 et au maximum 700 heures d’enseignement, ce qui correspond à 28 crédits ECTS (European Credit Transfer System) pour la formation continue universitaire. Les enseignements ont lieu les jeudis et vendredis. La formation est complétée par un mémoire qui est une recherche dirigée à réaliser à la fin du 4ème semestre.
Les participants titulaires d’un diplôme universitaire doivent en outre suivre durant le premier semestre une formation complémentaire dispensée par la HEG-GE, Filière en information documentaire, à raison d’une journée et demie par semaine, les mercredis et jeudis matins.

Module 1 Introduction
(1er semestre – 80h – 2,5 crédits)
Communication et information
Management et organisation

Module 2 Sciences de l'information
(du 1er au 4e semestre– 140h – 5 crédits)
Sciences de l’information Analyse des besoins d’information des usagers Analyse d’un système d’information Les politiques d’acquisition Traitement analytique de l’information Référence et repérage de l’information Diffusion et exploitation des collections

Module 3 Techonologies de l'information
(du 1er au 3e semestre – 120h – 4 crédits)
Informatique documentaire Gestion d’une base de données Chaîne de production de documents numériques

Module 4 Éléments de gestion, d'administration et de droit
(du 2e au 4e semestres – 85h – 2,5 crédits)
Gestion de projet Droit et questions professionnelles Gestion des ressources humaines et budgétaires

Module 5 Spécialisation
(du 3e au 4e semestre – 150h – 5 crédits)
2 spécialisations à choix :
M5A : Documents numériques
M5B : Bibliothécaire scientifique et conservateur
La spécialisation peut prendre la forme d’un travail de recherche dirigée.

Mémoire de fin d'études (4e semestre – 120h – 4 crédits)
Le mémoire est une recherche dirigée qui doit montrer que le candidat est capable de travailler de manière indépendante et avec méthode et compétence dans le domaine de ladite recherche. Le mémoire fait l’objet d’une brève soutenance qui doit notamment vérifier la maîtrise de la matière et l’aptitude à dépasser les limites du travail écrit.


La fin des subventions de la CUSO a mis fin au CESID le 30 août 2009.





Contrôle
Code d’identification de la notice d’autorité:CH UNIGE/57ISAAR
Code(s) d’identification du ou des services:CH-000196-4 Archives administratives et patrimoniales de l'UNIGE (aap)
Règles ou conventions:ISAAD-G
Niveau d’élaboration:Publié
Niveau de détail:Elaboré
Dates de création, de révision ou de destruction:Notice créée le 19.06.2006; révisée en juillet 2017
Langue(s) et écriture(s):Français
Sources:http://www.unige.ch/lettres/divers/cesid/cesid_prg.html
(dernière mise à jour : 08.05.08)